Terrible et terrifiant. Le reggae jamaïcain au prisme des mémoires - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Journal Articles Volume ! La revue des musiques populaires Year : 2017

Terrible et terrifiant. Le reggae jamaïcain au prisme des mémoires

Giulia Bonacci

Abstract

“Capture Land” is a song from Chronixx’s second album (2014), a video clip, and a short film by Nabil Elderkin that came out the same year. I apply a textual and contextual analysis to these materials in order to study the collective memory that they stage. It appears that slavery remains the matrix from which Jamaica understands the socio-economic condition of the majority of its population. The moral condemnation of slavery and of European conquest is articulated to the diasporic sentiment, and Capture Land stages the desire to “return” to Africa. The character of the Rastafari keeps on embodying the racial, social and political identities of Jamaica, and therefore anchors firmly contemporary reggae as the legacy of roots reggae from the 1970s and the 1980s.
« Capture Land » est à la fois une chanson tirée du deuxième album de Chronixx (2014), un clip vidéo et un court métrage réalisé par Nabil Elderkin sorti la même année. Une analyse textuelle et contextuelle est appliquée à ces matériaux afin d’étudier les mémoires collectives qui y sont mises en scène. Il apparaît que l’esclavage reste la matrice à partir de laquelle la Jamaïque comprend les conditions socio-économiques actuelles de la majorité de sa population. La condamnation morale de l’esclavage et des conquêtes européennes s’articule au sentiment diasporique, et Capture Land met en scène le désir de « retour » en Afrique. La figure du Rastafari continue d’incarner les identités (raciale, sociale et politique) jamaïcaines et ancre ainsi solidement le reggae contemporain dans le patrimoine représenté par le reggae roots des années 1970 et 1980.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bonacci 2017 Volume 13-2-81-97.pdf (1.18 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

ird-01506968 , version 1 (06-10-2019)

Identifiers

Cite

Giulia Bonacci. Terrible et terrifiant. Le reggae jamaïcain au prisme des mémoires. Volume ! La revue des musiques populaires, 2017, Inna Jamaican Stylee. Usages et discours des musiques jamaïcaines, 13 (2), pp.81--97. ⟨ird-01506968⟩
220 View
364 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More