Sites prioritaires pour la conservation des oiseaux marins et des tortues marines des atolls Chesterfield-Bampton et Bellona - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2019

Priority sites for the conservation of seabirds and sea turtles of the Chesterfield-Bampton and Bellona atolls

Sites prioritaires pour la conservation des oiseaux marins et des tortues marines des atolls Chesterfield-Bampton et Bellona

Abstract

The Chesterfield-Bampton and Bellona atolls, hitherto preserved by their remoteness from human activities, are among the last refuges of tropical marine biodiversity. The conservation significance of the islets and sandy cays of these atolls was here assessed from a compilation of seabird counts produced by various authors over the last three decades. The islets were ranked individually according to population size by species and three biodiversity indices (spe-cies richness, Shannon diversity, population weight by species in relation to the total). A princi-pal component analysis distinguished three homogeneous sets of islets and sandy cays that differed by their total abundance of seabirds, as well as by their biodiversity. The importance of the Chesterfield’s "V" for the reproduction of 12 species of seabirds, as well as for the green turtle, is here confirmed. The ranking obtained here differs significantly from that decreed by the government of New Caledonia, where, in particular, islets Mouillage no. 2, Mouillage no. 3 and Loop were arbitrarily excluded from the list of so-called "integral" reserves. These islets here appeared as a priority for conservation.
Les atolls Chesterfield-Bampton et Bellona, jusqu’ici préservés par leur éloignement des activi-tés humaines, comptent parmi les derniers refuges de la biodiversité marine tropicale. L’importance des îlots et cayes sableuses de ces atolls pour la conservation est ici évaluée à par-tir d’une compilation des résultats de comptage d’oiseaux marins produits par différents auteurs sur les trois dernières décennies. Les îlots sont classés individuellement d’après les tailles de population par espèce ainsi que trois indices de biodiversité (richesse spécifique, diversité de Shannon et poids démographique par espèce par rapport au total). Une analyse en composantes principales permet de distinguer trois ensembles homogènes d’îlots et cayes sableuses différant par leur abondance totale en oiseaux marins, ainsi que par leur biodiversité. L’importance du « V » des Chesterfield pour la reproduction de 12 espèces d’oiseaux marins, de même que pour la tortue verte, est ici confirmée. Le classement obtenu ici diffère sensiblement de celui décrété par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, où notamment les îlots du Mouillage n° 2 et n° 3 et l’îlot Loop ont été arbitrairement exclus de la liste des réserves dites « intégrales » : ces îlots s’avèrent être prioritaires pour la conservation.
Fichier principal
Vignette du fichier
Sites prioritaires_Chesterfield_2019_v5f.pdf (1.13 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

ird-02049265 , version 1 (26-02-2019)
ird-02049265 , version 2 (03-03-2019)
ird-02049265 , version 3 (14-05-2019)
ird-02049265 , version 4 (13-07-2019)
ird-02049265 , version 5 (11-10-2020)

Identifiers

Cite

Philippe Borsa. Sites prioritaires pour la conservation des oiseaux marins et des tortues marines des atolls Chesterfield-Bampton et Bellona. [Rapport de recherche] PNMC 3, Institut de recherche pour le developpement (IRD). 2019, pp.28. ⟨ird-02049265v5⟩

Collections

IRD CNRS LARA UNC
907 View
339 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More