L'offensive du rire des femmes dans les maisons closes de Bolivie - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Journal Articles Recherches féministes [revue interdisciplinaire francophone d'études féministes] Year : 2012

L'offensive du rire des femmes dans les maisons closes de Bolivie

Abstract

En Bolivie, les femmes rient beaucoup dans les maisons closes. Elles sont les maîtresses d'un humour particulier, fondamentalement obscène, qu'elles exercent à tout bout de champ sans jamais sembler s'en lasser. Sa récurrence, sa codification et sa pratique collective l'érigent en véritable art corporatif dont l'apprentissage accompagne celui de la prostitution. Déployé entre femmes, le rire construit l'entre-soi et reformule, en la dédramatisant, la transgression et le personnage de la prostituée. Cruel quand il s'adresse aux clients, il ébranle le pouvoir de l'argent et les aspirations triomphalistes de la sexualité des hommes. Basée sur une ethnographie menée dans les établissements populaires de la ville andine cde Potosi, cet article interroge le fonctionnement de cet humour particulier dans la construction de l'expérience de la prostitution et de ses rapports sociaux. Il réinterroge le rôle du rire comme mode de résistance à - mais aussi de conservation de - la domination. L'impossible neutralité de l'anthropologue également : que celui ou celle-ci choisisse d'en rire ou non, il énonce forcément son camp.
Fichier principal
Vignette du fichier
L_offensive_du_rire2.pdf (184.85 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

ird-01002859 , version 1 (11-06-2014)

Identifiers

Cite

Pascale Absi. L'offensive du rire des femmes dans les maisons closes de Bolivie. Recherches féministes [revue interdisciplinaire francophone d'études féministes], 2012, 25 (2), pp.119-137. ⟨10.7202/1013526ar⟩. ⟨ird-01002859⟩
244 View
366 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More