L'Autre : porteur originel et/ou vecteur privilégié du VIH/SIDA (Chine populaire-Taiwan) - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Journal Articles Autrepart - Revue de sciences sociales au Sud Year : 1999

L'Autre : porteur originel et/ou vecteur privilégié du VIH/SIDA (Chine populaire-Taiwan)

Abstract

The threat of an epidemic such as HIV/AIDS can revive crises of identity. In this context, links need to be made between groups and behaviour patterns and ideologies where communities are being exposed to rapid socio-economic and cultural changes, as it is the case in China and Taiwan. Against the backdrop of the AIDS epidemic, social perceptions of the illness are exacerbated by the presence of the 'Other', the 'stranger'. The term 'stranger' is used generically to include all those who are not ethnic Han Chinese, whether they are 'strangers' from other countries or 'strangers' who are Chinese nationals but not ethnic Han. This article explores two themes: Otherness base on the 'stranger' as metaphor, and AIDS in Chinese society. The latter theme reviews the current situation in China and Taiwan and then examines how the HIV virus is portrayed vis-à-vis inter-ethnic contacts and how the presence of the 'stranger' is portrayed in representations of HIV-AIDS in Taiwan.
En Asie comme ailleurs, l'annonce du sida, après des années de silence de la part des autorités locales, a provoqué des discussions, réactivé ou révélé des tensions entre des groupes, des pratiques, des idéologies ; ce lieu de débat, créé au sein des sociétés humaines par une épidémie dont personne ne veut, apparaît comme un lieu où les contradictions locales se manifestent. Des questionnements et des enjeux se posent au quotidien sur le terrain. Un clivage socioéconomique important partage l'Asie orientale : l'Asie relativement riche inclut le Japon, la Corée du Sud en Asie du Nord-Est, et Hong-kong, Taiwan, Singapour en Asie du Sud-Est ; l'Asie moins riche « en développement » comprend la Chine et la majeure partie de l'Asie du Sud-Est. Le champ d'investigation de ma recherche concerne deux sociétés chinoises, celles de la Chine populaire et de Taiwan, situées chacune dans un groupe défini par ce clivage mais proches culturellement : elles sont toutes les deux de tradition confucéenne, homogènes quant au groupe ethnique dominant et au niveau linguistique. La langue orale et écrite véhiculaire leur est commune. Le niveau de développement économique, les évolutions sociopolitiques, les données démographiques et la diversité linguistique, ethnique et géographique, sont très différents notamment à cause de la taille respective des pays et des événements historiques. Il faut préciser que Taiwan a un statut juridique international particulier dans la mesure où ce « pays » n'est pas reconnu par la majorité des États-nations et est encore techniquement en guerre avec la Chine populaire qui affiche une volonté politique de réunification. En conséquence, Taiwan n'a pas de siège à l'Onu, ce qui a des implications y compris dans le domaine de la santé publique évidemment. La diversité interne au « continent chinois » rend problématique le classement de ce pays selon des critères prédéfinis. Une méthodologie ethnologique (observation participante, recueil d'histoires de vie, entretiens, analyse de contenu des multiples discours et des images) sous-tend mon travail de recherche. Je présenterai d'abord le « sida dans le contexte culturel chinois » pour dresser un bref état des lieux de l'épidémie en Chine et à Taiwan, puis j'évoquerai le « sida des autres » pour présenter les formes du contrôle social dans le contexte sociopolitique chinois et la vulnérabilité spécifique des ethnies non chinoises minoritaires face à la menace épidémique. Le sida dans le contexte culturel chinois
Fichier principal
Vignette du fichier
Autrepart99.pdf (110.83 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

ird-00445745 , version 1 (11-01-2010)

Identifiers

Cite

Evelyne Micollier. L'Autre : porteur originel et/ou vecteur privilégié du VIH/SIDA (Chine populaire-Taiwan). Autrepart - Revue de sciences sociales au Sud, 1999, 12, pp.73-86. ⟨ird-00445745⟩
139 View
190 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More