Caractérisation et valorisation des ressources en eau des bas-fonds du bassin versant du Diarha - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Theses Year : 2020

Characterization and Valorization of Water Resources in the Lowlands of the Diarha Watershed

Caractérisation et valorisation des ressources en eau des bas-fonds du bassin versant du Diarha

Abstract

The Diarha watershed and its wetlands constitute hydrosystems where the agronomic, hydrological and sylvo-pastoral potentials are favorable to agricultural diversification and intensification. The characterization of all of these environments, through Remote Sensing and Geographic Information Systems, coupled with quantitative surveys, made it possible to better understand the peasant strategies implemented to enhance the potentials offered by wetland agro-ecosystems. Indeed, despite their large extensions (252 km² or 33% of the basin), the wetlands of the Diarha basin are poorly exploited: barely 14% of their area is cultivated. However, we note since the drought of 1968-1993, the increased pressure on wetlands resources, which are mainly note through the introduction of double cropping (rainy season and dry season crops) and the rush of several external actors to strengthen the resilience of farmers to food insecurity. The dynamics of wetland exploitation and the many management constraints require better knowledge of climate, its framework and hydrological functioning, which we’re tackling through a specific study calling on space science and technology and hydrological modeling. Today, advances in these fields allow an increasingly advanced understanding of the hydrological functioning of watersheds and their wetlands. The study of the climate and its framework have shown the existence of four very distinct periods which confirms on the one hand, the upward trend in rainfall between 1950 and 1967 – on the other hand, its decrease between 1968 and 1993 – the period before 1950 and since the mid-1990s are similar – surrounding the average with strong interannual variability. The resumption of rains, which began in the mid-1990s, became more pronounced during the decade 2001-2010, which marked a return of rainfall conditions to their average level. This new wet sequence is associated with an increase in extreme daily rains and the number of rainy episodes. This variability noted in rainfall produced a similar variability in runoff and agricultural yields. The results of this study suggest that climate should be taken into account for sustainable water resource management and exploitation policies (e.g., water management design, hydroelectric development and definition of appropriate adaptation strategies…) to reduce the vulnerability of ecological systems to irregular rainfall and flow variability.
Les bas-fonds du bassin du Diarha sont des hydrosystèmes où les potentialités agronomiques, hydrologiques et sylvopastorales sont favorables à la diversification et à l’intensification agricole. La caractérisation d’ensemble de ces milieux, au moyen de la Télédétection et des Systèmes d’Information Géographiques, couplés aux enquêtes quantitatives a permis de mieux comprendre les stratégies paysannes mises en œuvre pour valoriser les potentialités offertes par les agroécosystèmes de bas-fonds. En effet, malgré leur grande extension (252 km² soit 33% du bassin), les bas-fonds du bassin du Diarha sont faiblement exploités : à peine 14% de leur superficie est mise en culture. Mais, on note, depuis la sécheresse des années 1968-93, l’augmentation des pressions sur les ressources des bas-fonds qui se lisent surtout à travers l’introduction de la double culture (saison des pluies et saison sèche) et la ruée de plusieurs acteurs externes pour renforcer la résilience des paysans à l’insécurité alimentaire. La dynamique d’exploitation des bas-fonds et les nombreuses contraintes de gestion exigent une meilleure connaissance du climat, de sa trame et du fonctionnement hydrologique que nous abordons à travers une étude spécifique faisant appel aux sciences et technologies de l’espace et à la modélisation hydrologique. Aujourd’hui, les avancées dans ces domaines permettent une compréhension de plus en plus poussée du fonctionnement hydrologique des bassins versants et de leurs unités de bas-fonds. L’étude du climat et de sa trame ont montré l’existence de quatre périodes bien distinctes qui confirme d’une part, la tendance à la hausse de la pluviosité entre 1950 et 1967 – d’autre part, sa baisse entre 1968 et 1993 – la période avant 1950 et depuis le milieu des années 90 se ressemblent – entourant la moyenne par une forte variabilité interannuelle. La reprise des pluies, amorcée depuis le milieu des années 90, s’est accentuée au cours de la décennie 2001-2010, qui marque un retour des conditions pluviométriques à leur niveau moyen. Cette nouvelle séquence humide est associée à une recrudescence des pluies journalières extrêmes et du nombre d’épisodes pluvieux. Cette variabilité notée sur la pluviométrie a produit une variabilité similaire sur les écoulements et les productions agricoles. Les résultats de cette étude suggèrent la prise en compte du climat dans les politiques de gestion et d’exploitation durables des ressources en eau des bas-fonds du Diarha (conception d’aménagement hydraulique, hydroélectrique, définition de stratégies d’adaptation appropriées…) en vue de réduire leur vulnérabilité à l’irrégularité des pluies et la variabilité des écoulements.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE_THIAW_EDEQUE.pdf (16.27 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03253532 , version 1 (08-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03253532 , version 1

Cite

Ibrahima Thiaw. Caractérisation et valorisation des ressources en eau des bas-fonds du bassin versant du Diarha. Hydrologie. Université Cheikh Anta Diop de Dakar, 2020. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03253532⟩

Collections

IRD
329 View
156 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More