Des céréales locales pour la transition climatique et alimentaire. Pratiques paysannes et pratiques féminines sur les sorghos et les mils du Sahel sénégalais au Deccan indien. - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Journal Articles VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement Year : 2022

Des céréales locales pour la transition climatique et alimentaire. Pratiques paysannes et pratiques féminines sur les sorghos et les mils du Sahel sénégalais au Deccan indien.

Abstract

Agricultural policies aimed at developing crops that take into account local biodiversity remain marginal. To define what should be considered in the return to "local cereals" in response to climate change, we put into perspective the results of two interdisciplinary projects conducted in dry areas of Senegal and India. The first, located in the Senegalese Sahel, « Relier la diversité agricole à la qualité de l’alimentation par l’analyse sociale des pratiques féminines et de l’alimentation “(DIVA), aimed to analyze the impacts of rice intensification on agricultural and food biodiversity, and the second located in the dry zone of the Deccan (South India), "Accompagner l'adaptation de l'agriculture irriguée au changement climatique" (ATCHA), studied the adaptations of irrigated agriculture to climate change, 30 years after the Green Revolution (GR). The cross-sectional analysis was conducted through the lens of the irrigated rice and rainfed sorghum cereal pair, with a focus on women's activities related to these crops. This analysis revealed strong links between the agro-environmental consequences of the agricultural changes analyzed, their food translations and the cultural losses that result: the intensification of rice in the Senegal River Valley and of VR in India not only cause a decline in the agricultural biodiversity of local cereals, but also damage the adaptive capacities and nutritional quality of meals and the quality of life. Focusing on women's activities also highlights their own difficulties in maintaining agricultural and food diversity. Yet these cereal-based systems are "resilient" in terms of local varieties and associated knowledge, as evidenced by the return of the ‘millets system’, Indian millets and sorghums marginalized by GR, promoted in some states of India under the impetus of socio-political movements in response to climate change.
Les politiques agricoles visant à développer des cultures en tenant compte de la biodiversité locale demeurent marginales. Pour définir ce qu’il convient de considérer dans le retour à des « céréales locales » en réponse aux changements climatiques, nous avons mis en perspective des résultats de deux projets interdisciplinaires conduits dans des zones sèches du du Sénégal et de l’Inde. Le premier, situé dans le Sahel sénégalais, « Relier la diversité agricole à la qualité de l’alimentation par l’analyse sociale des pratiques féminines et de l’alimentation » (DIVA), visait à analyser les impacts de l’intensification rizicole sur la biodiversité agricole et alimentaire et le second, situé dans la zone sèche du Deccan (Sud de l’Inde), « Accompagner l'adaptation de l'agriculture irriguée au changement climatique » (ATCHA), a étudié les adaptations de l'agriculture irriguée face aux changements climatiques, 30 ans après la révolution verte (RV). L’analyse transversale a été réalisée au prisme du couple de céréales riz irrigué et sorgho pluvial en mettant l’accent sur les activités féminines liées à ces cultures. Cette analyse a fait émergé les liens forts entre les conséquences agro-environnementales des changements agricoles analysés, leurs traductions alimentaires et les pertes culturelles qui en découlent : l’intensification du riz dans la vallée du fleuve Sénégal et celles de la RV en Inde font non seulement décliner la biodiversité agricole des céréales locales, mais endommagent les capacités d’adaptation et la qualité nutritionnelle des repas et la qualité de vie. L’éclairage sur les activités féminines permet aussi de mettre en évidence leurs propres difficultés pour maintenir une certaine diversité agricole et alimentaire. Or ces systèmes basés sur les céréales « résistent » en termes de variétés locales et de savoirs associés comme le montre le retour du « système des millets », les mils et sorghos indiens marginalisés par la RV, promus dans certains États de l’Inde sous l’impulsion de mouvements sociopolitiques face aux changements climatiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Clavel et al. 2022. VertigO. Des céréales locales pour la transition climatique et alimentaire.pdf (546.97 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

ird-03733220 , version 1 (21-07-2022)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

Danièle Clavel, Hélène Guetat-Bernard, Éric Verger. Des céréales locales pour la transition climatique et alimentaire. Pratiques paysannes et pratiques féminines sur les sorghos et les mils du Sahel sénégalais au Deccan indien.. VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement, 2022, 22 (1), 23 p. ⟨10.4000/vertigo.35118⟩. ⟨ird-03733220⟩
140 View
142 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More