"Vous n'êtes pas là par hasard". La fabrication d'une théologie de la migration au Maroc - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Journal Articles Afrique(s) en Mouvement Year : 2019

"Vous n'êtes pas là par hasard". La fabrication d'une théologie de la migration au Maroc

Abstract

Une Afrique méditerranéenne au croisement des récits religieux et des migrations contemporaines Avec le renforcement des frontières de l'Europe depuis une quinzaine d'années, en dépit de réelles politiques migratoires impulsées par les États du Sud mis à part la toute nouvelle politique de régularisation menée par le Maroc depuis 2013 et réitérée en 2016, les migrants venus d'Afrique subsaharienne s'installent de manière plus pérenne dans les pays d'Afrique méditerranéenne. De nombreuses instances religieuses ou d'origine confessionnelle s'y organisent afin d'y faciliter l'accueil, la formation, l'accompagnement social et spirituel des migrants venus d'Afrique subsaharienne. Cette scène religieuse en plein effervescence s'appuie sur un fait incontournable: de manière générale, durant la migration, la foi et les pratiques religieuses s'ancrent, se renforcent, ou trouvent parfois de nouvelles directions. "Dieu devient un compagnon de voyage" dirons certains. Mais paradoxalement ce temps-là est aussi celui où on s'éloigne des parents, des aînés, où l'on fait de nouvelles expériences religieuses. C'est donc un temps de négociation entre une religion héritée, transmise et une religion expérimentée dans la mobilité. Un temps parfois de butinage. S'agissant de donner un sens à son expérience migratoire face au défaut de reconnaissance juridique, aux discriminations vécues au quotidien, aux difficultés économiques rencontrées dans les pays d'accueil ou de passage, l'acceptation passe souvent par les communautés religieuses qui deviennent des communautés de destin. Dans les pays d'Afrique méditerranéenne, les églises catholiques et protestantes, désertées ou peu fréquentées depuis la fin de l'époque coloniale, se retrouvent ainsi redynamisées et les acteurs religieux s'investissent à leur manière auprès de la société civile sur la question de l'aide et de l'accueil des migrants. Mes recherches au Maroc s'inscrivent dans une anthropologie religieuse du mouvement, construite au fil des années et des terrains (Bava, 2018). J'ai pu ainsi analyser « les productions religieuses » 1 issues des migrations, impulsées tant par les migrants que par les acteurs religieux et les institutions religieuses chrétiennes et musulmanes entre l'Afrique de l'Ouest et la Méditerranée (S.BAVA, 2010, 2011, 2014). Au Maroc, au sein d'un marché du 1 Par "productions religieuses" nous entendons les constructions religieuses autour du fait religieux nées davantage des dynamiques migratoires que de la transnationalisation des mouvements religieux. Cela englobe aussi bien les aménagements des espaces de culte (formels ou informels), la naissance de vocations religieuses en migration, la croissance d'un marché religieux et caritatif institutionnel, l'arrivée de nouveaux acteurs religieux, le développement de formations religieuses négociées, les adaptations théologiques, la circulation des leaders religieux, l'attachement à des objets religieux de la mobilité, ainsi que les interactions avec les autres religions et les États des pays de passage ou d'ancrage (S.BAVA, K. BOISSEVAIN, 2014).
Fichier principal
Vignette du fichier
pdf3confluencesfinal.pdf (266.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

ird-02066755 , version 1 (13-03-2019)

Identifiers

Cite

Sophie Bava. "Vous n'êtes pas là par hasard". La fabrication d'une théologie de la migration au Maroc. Afrique(s) en Mouvement, 2019, 1. ⟨ird-02066755⟩
304 View
233 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More