La migration temporaire des jeunes au Sénégal. Un facteur de résilience des sociétés rurales sahéliennes ? - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Journal Articles Afrique Contemporaine Year : 2016

La migration temporaire des jeunes au Sénégal. Un facteur de résilience des sociétés rurales sahéliennes ?

Abstract

A partir de données de deux décennies de suivi démographique et de deux campagnes d’enquêtes qualitatives, cet article examine le rôle de la mobilité des jeunes dans l’adaptation d’une communauté rurale sénégalaise aux changements écologiques, économiques et socio-culturels. La migration temporaire est devenue une dimension à part entière des parcours de vie des jeunes femmes et hommes. Elle permet de diversifier les ressources familiales face à l’incapacité de l’agriculture à couvrir les besoins de base et face aux nouveaux besoins des jeunes avides de modernité. Les formes de migration évoluent, notamment en liaison avec la montée de la scolarisation, et la mobilité transforme les relations intergénérationnelles et de genre. Toutefois, restant ancrée dans des stratégies familiales, elle ne déstructure pas cette société mais au contraire apparaît comme un facteur de résilience dans un contexte de mutations multiformes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Delaunay et al 2017_version auteur.pdf (873.55 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

ird-01726848 , version 1 (08-03-2018)

Identifiers

Cite

Valérie Delaunay, Emmanuelle Engeli, Régine Franzetti, Guillaume Golay, Aurore Moullet, et al.. La migration temporaire des jeunes au Sénégal. Un facteur de résilience des sociétés rurales sahéliennes ? . Afrique Contemporaine, 2016, Être jeune en Afrique rurale, 259, pp.75-94. ⟨10.3917/afco.259.0075⟩. ⟨ird-01726848⟩
184 View
371 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More