De gré ou de force : le microcrédit comme dispositif néolibéral - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Journal Articles Revue Tiers Monde Year : 2016

De gré ou de force : le microcrédit comme dispositif néolibéral

Abstract

Le secteur du microcrédit a fait face à plusieurs crises d'impayés ces dernières années. A partir d'enquêtes menées en Inde, au Maroc et en République dominicaine, cet article montre que ces crises n'ont en rien ébranlé l'un des mythes à l'origine de ces crises : la croyance en les capacités autorégulatrices par le marché. L'objectif de croissance reste prioritaire (même si c'est à des degrés divers selon les contextes) et se traduit à la fois par des pratiques actives de démarchage (il ne s'agit plus de répondre à une demande, mais de la créer) et une focalisation sur un segment finalement très restreint de la clientèle, celle qui a déjà fait ses preuves. Une lecture de ces crises en termes d'économie politique permet également de resituer le microcrédit dans l'évolution des politiques dites de « développement » axées sur l'inclusion financière. En normant les comportements des populations, le microcrédit apparaît alors comme révélateur d'un dispositif néolibéral au sens de Michel Foucault.
Fichier principal
Vignette du fichier
Guerin et al_RTM_2016 (1).pdf (507.22 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

ird-01471313 , version 1 (19-02-2017)

Identifiers

Cite

Cyril Fouillet, Isabelle Guérin, Solène Morvant-Roux, Jean-Michel Servet. De gré ou de force : le microcrédit comme dispositif néolibéral. Revue Tiers Monde, 2016, 225, pp.21 - 48. ⟨10.3917/rtm.225.0021⟩. ⟨ird-01471313⟩
457 View
857 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More