Gestion de crise en Jordanie : contestation limitée, réformes bloquées, société divisée - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Book Sections Year : 2014

Gestion de crise en Jordanie : contestation limitée, réformes bloquées, société divisée

Abstract

Gestion de crise en Jordanie: contestation limitée, réformes bloquées, société divisée Pénélope Larzillière La monarchie jordanienne reçoit en mars 2013 les félicitations de Barack Obama pour sa gestion par la réforme, plutôt que par la répression, des mouvements de protestation liés au Printemps arabe. Le président américain soutient ainsi un important allié géopolitique dans la région, allié auquel les États-Unis fournissent une aide massive dont l'économie jordanienne est du reste largement dépendante. Mais les mécanismes par lesquels le régime contrôle la contestation ne se limitent pas aux promesses de réforme politique qui, par ailleurs, s'avèrent vite au mieux cosmétiques. La monarchie maintient aussi son pouvoir grâce à des procédés autoritaires dont la teneur varie selon les arènes politiques et sociales. Cela ne signifie pas pour autant que les institutions démocratiques existantes ne jouent aucun rôle. Si les gouvernants ne sont pas responsables devant les gouvernés
Fichier principal
Vignette du fichier
Larzillière Jordanie ANMO version auteur.pdf (186.92 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

ird-01144572 , version 1 (22-04-2015)

Identifiers

Cite

Pénélope Larzillière. Gestion de crise en Jordanie : contestation limitée, réformes bloquées, société divisée. Frédéric Charillon; Alain Dieckhoff. Afrique du Nord Moyen-Orient : l'échec du rêve démocratique, La Documentation française, pp.107-121, 2014, Mondes émergents, ISBN 978-2-11-009528-2. ⟨ird-01144572⟩
303 View
731 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More