Suivi de la chlordéconémie d'un chercheur de l'IRD en mission de 2 mois aux Antilles en 2019 - IRD - Institut de recherche pour le développement Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2022

Follow-up of the chlordeconemia of an IRD researcher on a 2-month mission in the West Indies in 2019

Suivi de la chlordéconémie d'un chercheur de l'IRD en mission de 2 mois aux Antilles en 2019

Abstract

The concentration of chlordecone (CLD) as well as 26 other organochlorine compounds were monitored by GC-MS in the blood of a researcher not residing in the French West Indies during a 2-month stay in Fort-de-France, Martinique from April to June 2019. As expected, the first measurement performed the day after his arrival did not detect CLD. However, traces of CLD were detected 38 days after his arrival. The concentration of CLD in his blood taken on the day of his departure, i.e. 61 days after his arrival, was again below the detection limit. These results confirm that contaminated food continues to circulate in Martinique, but above all they show that the risks of contamination are extremely low for someone who buys his food mainly in formal channels (supermarkets) and restaurants. Other pesticides such as 4,4'-DDE, a DDT transformation product, or PCP, a fungicide used for wood treatment, showed a strong increase in the same individual during the period, indicating exposure to a cocktail of products whose health impacts remain to be defined.
La concentration en chlordécone (CLD) ainsi que celles de 26 autres composés organochlorés ont été suivis par GC-MS dans le sang d'un chercheur ne résidant pas aux Antilles françaises lors d'un séjour de 2 mois qu'il a effectué en Martinique à Fort-de-France d'avril à juin 2019. Comme espéré, la première mesure effectuée le lendemain de son arrivée n'a pas permis de détecter de CLD. Des traces de CLD ont par contre été détectées 38 jours après son arrivée. La concentration en CLD dans son sang prélevé le jour de son départ, c'est à dire 61 jour après son arrivée était de nouveau passée en dessous de la limite de détection. Ces résultats confirment que des aliments contaminés continuent à circuler en Martinique, mais ils montrent surtout que les risques de contamination sont extrêmement faibles pour quelqu'un s'approvisionnant essentiellement dans les circuits formels (supermarché) et les restaurants. D'autres pesticides comme le 4,4’-DDE, un produit de transformation du DDT ou le PCP, fongicide utilisé pour le traitement du bois, ont par contre montré une tendance à une forte augmentation chez le même individu pendant la période, montrant une exposition à un cocktail de produit dont les impacts sur la santé restent à définir.
Fichier principal
Vignette du fichier
2022_Témoignage_Macarie_chlordéconémie_sur_2_mois_version_HAL_version_2.pdf (143.91 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04464423 , version 1 (30-07-2022)
hal-04464423 , version 2 (19-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04464423 , version 2

Cite

Hervé Macarie. Suivi de la chlordéconémie d'un chercheur de l'IRD en mission de 2 mois aux Antilles en 2019. [Rapport de recherche] IRD. 2022. ⟨hal-04464423v2⟩
137 View
85 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More